Marie, 36 ans, sous emprise … Extrait

Marie, 36 ans, sous emprise … Extrait

Marie est une jeune femme de 36 ans, mariée depuis une dizaine d’années à Vincent.  Ils forment ensemble une belle famille avec leurs 2 enfants de 8 et 3 ans. 

Chaque matin, Marie conduit ses enfants à la garderie de 7h30 à l’école avant de partir au bureau où elle travaille comme responsable commerciale dans la ville voisine.  Vincent quant à lui passe ses journées à la banque qui l’emploie.  Costume, chemise impeccablement repassée et cravate pour lui… tailleur, joli décolleté et talons hauts pour elle.  Leurs boulots respectifs leur permettent de vivre une vie confortable mais sans excès. 

Quand le rêve devient cauchemar

L’histoire de Marie a commencé dix ans plus tôt, le jour où elle a rencontré Vincent, le prince charmant, l’homme de ses rêves.  Sa famille et ses amis étaient ravis pour elle et son nouveau bonheur tout droit sorti d’un conte de fées.  Très vite ils ne se sont plus quittés.  Vincent était l’homme idéal, qui correspondait à tous ses critères de valeurs humaines et familiales : gentil, attentionné, respectueux, à l’écoute, il la regardait avec ce regard doux, profond et aimant.  Marie se sentait belle et importante à ses yeux, libre d’être qui elle est, à ses côtés.  La vie dont elle rêvait. 

Un lundi matin, comme tous les lundis…

Marie part travailler comme tous les lundis, mais un peu plus fatiguée cette fois.  Le week-end fut chargé entre la soirée improvisée avec les collègues de Vincent le samedi soir, se lever tôt dimanche matin pour conduire Romain, leur fils aîné à son tournoi de foot, ranger et nettoyer, les chemises à repasser, 3 heures de sommeil c’est beaucoup trop peu.  Vincent est resté couché, l’alcool de la veille aidant, le télétravail est un avantage le lundi.  Marie rentre le soir chez elle à 19h, épuisée de sa journée et aspire à s’allonger.  Vincent est devant son ordi, casque aux oreilles, discutant en plaisantant avec une collègue en visioconférence.  Marie s’approche de lui et l’embrasse sur le front, il stoppe immédiatement sa conversation et la regarde quelques secondes sans un mot, son visage se ferme et se transforme, ne laissant transparaître qu’agacement et contrariété. 

– “Où étais-tu tout ce temps ? Les enfants ont faim et il n’y a plus rien dans le frigo”, dit-il d’une voix sèche et monocorde. 

Marie retient sa respiration et répond en essayant de garder la face, un léger sourire pour masquer le noeud au ventre. 

-“J’ai eu un dernier client compliqué, la réunion a pris plus de temps, excuse-moi je n’ai pas su te prévenir… on n’a pas eu le temps de faire les courses ce week-end avec tout ça, on se dégèle des pizzas ?” 

-“Tu aurais dû y penser, tu as le temps pendant tes pauses, comment veux-tu que les enfants soient en forme si tu leur fais à souper à cette heure-ci, avec des trucs congelés dégueu… je vais prendre ma douche, j’ai un de ces mal de crâne à devoir penser à tout ici, je ne sais pas comment tu t’en sortirais si je n’étais pas là, tout ça pour un boulot débile qui paie à peine les factures !  Tu ferais mieux de t’occuper de la maison et des gosses, sinon à quoi tu sers, c’est le bordel ici !  Commerciale c’est pas ton truc, tu sais bien que Jean t’a engagée uniquement parce qu’il flashait sur toi à l’époque !  

Vincent la regarde avec froideur et mépris, arborant ce petit sourire mesquin qu’elle reconnaît maintenant si bien.  

Le cauchemar de Marie a commencé il y a 7 ans … après la naissance de Romain.  Vincent a commencé à changer, elle ne le reconnaît plus.  Où est passé l’homme qu’elle a épousé, l’homme qui lui caressait le visage avec douceur et qui la prenait dans ses bras en l’embrassant tendrement. 

Aujourd’hui, Marie subit chaque jour, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois les reproches, les remarques, les insultes.  Quand la porte du foyer est fermée, à huis-clos, à l’abris des regards et derrière les apparences, entre les quatre murs de l’enfer.  

Le foyer qu’elle a construit dans la chaleur de l’amour se consume aujourd’hui dans les flammes de l’enfer, son enfer.  Elle se consume. 

Marie se sent fatiguée, de plus en plus invisible, inexistante, ou plutôt elle a cette impression de n’exister qu’au travers des mots méprisants de son mari.  Marie s’éteint, doucement, l’air de rien, elle reste figée, c’est de plus en plus froid et douloureux à l’intérieur d’elle-même.  Etat de sidération 

A plusieurs reprises elle a cherché de l’aide et essayé d’en parler à ses proches, sa famille ou son unique amie à qui elle avait l’habitude de se confier.   

-“C’est normal Marie, ton mari a beaucoup de boulot, il traverse une période difficile, prends patience, et puis il t’aime, regarde comme il était charmant quand vous êtes venus manger à la maison, tu te fais des idées “ 

-“Tu devrais peut-être prendre un temps partiel pour t’occuper mieux des enfants, Vincent gagne suffisamment pour vous 2, ça te ferait du bien” 

-“Essaie de te reposer et de prendre soin de toi, tu as l’air épuisée, ton mari a peut-être besoin aussi de retrouver la femme que tu étais au début de votre relation, accorde lui du temps… la vie n’est pas toujours facile dans un couple, il faut mettre de l’eau dans son vin” 

Incomprise, invisible, coupable, nulle, incapable de gérer, seule, figée, état de sidération

“Fin de l’extrait” … inutile d’aller plus loin, inutile de mettre des mots sur le pire qui reste à venir, je vous laisse imaginer. 

Quelques mots sur le phénomène d’emprise et comment s’en sortir 

La vie partagée avec un manipulateur, voire même un pervers narcissique est un enfer au quotidien pour la personne qui le subit.  Les manipulateurs (homme ou femme) sont des personnes à l’abord séduisant, et sûres d’elles, avec une certaine prestance, une vie sociale active, des amis, un boulot, une famille, Monsieur et Madame “tout le monde” … Mais ils sont celui ou celle qui vous dira ce que vous avez envie ou besoin d’entendre pour vous faire tomber dans leur filet. 

La phase de séduction passée, le lavage de cerveau peut commencer, et petit à petit, sournoisement, la porte de la prison se referme.  Le manipulateur en garde précieusement la clé, c’est sa meilleure arme, celle qui vous désarme. 

Dépourvue de tout discernement, Marie, malgré son intelligence et son caractère fort, et comme toute personne sous emprise, est incapable de réagir.  Elle vivote dans un brouillard d’incompréhension et de solitude, de peur et de dégout d’elle-même, épuisée par l’énergie dépensée à essayer que “tout se passe bien”, à se forcer à s’adapter à toutes les situations pour ne rien aggraver, en attente de chaque réaction de son conjoint, la peur au ventre qu’une nouvelle dispute chaque fois un peu plus violente n’éclate, car ce sera encore sa faute.  Pourtant elle a l’impression de faire de son mieux pour calmer le jeu, elle espère un changement, car elle l’aime toujours … mais l’amour dans tout ça ? 

Pourquoi Marie est-elle incapable de se défendre ou de fuir cet enfer ? 

Revenons à l’état de sidération cité plus haut.  L’état de sidération est un mécanisme de défense, de sauvegarde, qui est mis en place par notre corps lors d’un traumatisme qui, entre autres, menace l’intégrité psychique ou physique d’une personne.  Quand un stress trop important ne peut pas être géré correctement par le cerveau, le corps se met en court-circuit pour se protéger. 

Et tout s’éteint, le corps se met en pause, pour ne laisser à la personne que l’énergie suffisante à son unique survie.  Il n’y a plus assez d’énergie pour le mouvement, la réflexion, le passage à l’acte, la fuite … 

Mais bien avant d’arriver à cet état de sidération, qui survient dans ce cas-ci à force de stress et menaces répétées, il y a une autre “fuite d’énergie”.  Une faille se crée, une blessure, un trou béant dans le corps énergétique de la victime, par lequel il est facile pour le manipulateur de s’immiscer, de l’utiliser pour mieux paralyser sa proie, et opérer son “vol d’énergie”. 

Le manipulateur en faisant de Marie sa proie, a besoin de se nourrir de son énergie, au quotidien, subtilement, afin de grandir et prendre toute sa puissance.  Alors Marie se désintègre petit à petit de l’intérieur, et perd son estime d’elle-même, sa confiance en elle, elle remarque aussi que ses amis, sa famille sont moins présents, elle s’isole dans sa prison, s’affaiblit… une part d’elle-même a été volée par son bourreau, qui devient lui de son côté de plus en plus puissant.  C’est l’emprise.  Cercle infernal et vicieux.  Marie est incapable de fuir et de s’en sortir, elle n’en a plus les moyens, ni physiques et encore moins psychiques. 

Alors comment se sortir d’une relation d’emprise ? 

Une personne sous emprise n’est plus entière.  Une part d’elle-même lui a été volée par le manipulateur, une partie de son énergie, un morceau de son âme, une part de sa lumière. 

La personne sous emprise s’éteint de l’intérieur car on lui a volé son âme (c’est-à-dire ce qui l’anime) et sa lumière (sa personnalité, ce qu’elle rayonne).  Et inconsciemment, elle ne peut pas quitter et fuir cette part d’elle-même que l’autre lui a volé, elle ne peut pas quitter son bourreau, et même si elle le fait, elle retournera vers lui, sous son emprise, pour se rapprocher de cette partie d’elle qui lui manque, et tellement vitale.  Tourbillon et cycle infernal. 

La seule façon de s’en sortir est de retrouver votre énergie, votre lumière, votre part d’âme, récupérer ce qui vous appartient, et rendre ce qui ne vous appartient pas ! 

Oui il est possible de sortir de l’emprise et se reconstruire

Sachez qu’il existe aujourd’hui des techniques, des outils, des protocoles puissants et efficaces qui vont non seulement vous libérer, mais aussi qui vont vous aider à récupérer cette part de vous, à retrouver votre part d’âme, à redevenir qui vous êtes vraiment, entier, entière, dans votre lumière.  Une fois votre force et votre unité retrouvées, vous pourrez couper les liens toxiques qui sont source de souffrance, guérir des blessures du passé, vous libérer des émotions trop pesantes.  Et enfin vous pourrez avancer librement dans votre énergie, et vous reconstruire dans la confiance. 

Vous vivez une situation d’emprise, vous connaissez quelqu’un dans votre entourage qui vit une situation d’emprise, ou vous souhaitez juste mieux comprendre le processus de la manipulation …  

Je vous conseille de lire les bouquins suivants, ils peuvent changer votre vie ou aider quelqu’un qui en a besoin, alors partagez l’information : 

La clé de votre énergiede Natacha Calestrémé – protocoles de libération 

Les blessures du silencede Natacha Calestrémé – roman 

Et partagez cet article sans hésiter sur les réseaux sociaux, cela peut éclairer la vie de quelqu’un d’autre … 

Prenez soin de vous. 

Terrappy | isabelle voituron 

Infos et rdv : 0497/586493 – info@terrappy.be